Un aperçu de la transplantation hépatique

La greffe de foie est une procédure qui consiste à retirer un foie malade ou endommagé en le remplaçant par un foie de donneur sain. Il s'agit d'un traitement salvateur pour les personnes atteintes d'une maladie hépatique en phase terminale ou d'une insuffisance hépatique aiguë qui ne peuvent être traitées avec des médicaments ou d'autres thérapies. Notre foie est un organe vital qui conduit, par exemple en produisant de la bile pour faciliter la digestion, en filtrant les toxines du sang et en stockant l'énergie dans le glycogène. Lorsque le foie est gravement endommagé ou ne fonctionne pas correctement, cela peut entraîner de graves problèmes de santé, voire la mort.

Le foie malade est retiré lors d'une greffe de foie et le foie sain est transplanté dans le corps du receveur. Le nouveau foie est relié aux vaisseaux sanguins et aux voies biliaires du receveur, et l'incision chirurgicale est fermée. La transplantation hépatique est une procédure complexe qui nécessite une préparation, une évaluation et des soins de suivi minutieux. Le foie du donneur peut provenir d'un donneur décédé ou vivant. Le receveur doit être soigneusement apparié pour assurer une greffe réussie. Après la procédure, le receveur doit prendre des médicaments immunosuppresseurs pour empêcher le rejet du nouveau foie par son système immunitaire.

La transplantation hépatique a un taux de réussite élevé et peut améliorer considérablement la qualité de vie du receveur. Cependant, il s’agit d’une intervention chirurgicale majeure comportant des risques et des complications potentiels, tels que des saignements, des infections, des rejets d’organes et des effets secondaires liés aux médicaments. Par conséquent, la décision de subir une transplantation hépatique doit être prise en consultation avec une équipe de professionnels de la santé, notamment un chirurgien transplanteur, hépatologue, et d'autres spécialistes.


Types de transplantation hépatique

Il existe différents types de transplantation hépatique en fonction de la source du foie du donneur et de la relation entre le donneur et les receveurs. Voici les types de transplantation hépatique :

  • Greffe de foie de donneur décédé :

    Il s'agit du type de greffe de foie le plus courant, où un foie est prélevé sur un donneur décédé qui a choisi de faire don de ses organes après sa mort. Le foie est soigneusement apparié avec le receveur en fonction du groupe sanguin, de la taille du corps et d'autres facteurs.
  • Greffe de foie de donneur vivant :

    Dans ce type de transplantation hépatique, une partie du foie d'un donneur vivant est transplantée chez le receveur. Le donneur doit être un parent proche ou un ami qui correspond bien au receveur.
  • Greffe de foie divisé :

    Un seul foie donné peut être divisé en deux parties et transplanté chez deux receveurs différents. Cela se fait généralement lorsqu'un petit enfant a besoin d'une greffe de foie et qu'aucun petit foie approprié n'est disponible auprès de donneurs décédés.
  • Transplantation hépatique de taille réduite :

    Dans certains cas, un foie plus important d'un donneur décédé peut être divisé en deux parties ou plus et transplanté chez différents receveurs. Cela se fait lorsqu'un foie plus petit est nécessaire pour un enfant ou un adulte de petite taille.
  • Greffe de foie Domino :

    Il s'agit d'un type rare de transplantation hépatique dans lequel un patient atteint d'une maladie métabolique, comme l'amylose familiale ou la maladie de Wilson, reçoit une greffe du foie d'un donneur décédé. Le foie d'origine du patient est ensuite transplanté chez un autre receveur qui a besoin d'une greffe de foie.
  • Transplantation hépatique auxiliaire :

    Dans ce type de transplantation hépatique, un foie sain d'un donneur vivant ou décédé est attaché au foie du receveur. Cela se fait généralement lorsque le foie du receveur fonctionne mal mais pas complètement défaillant. Le foie auxiliaire fournit un soutien supplémentaire jusqu'à ce que le foie du receveur puisse récupérer.

Chaque type de transplantation hépatique a ses avantages et ses risques. Le type de transplantation utilisé dépend de la situation individuelle du receveur et de la disponibilité des organes du donneur.


Symptômes d'anomalies du foie

Les malformations hépatiques ou les maladies du foie peuvent se manifester de diverses manières, et les symptômes peuvent varier en fonction de la gravité et du type de maladie du foie. Cependant, certains symptômes courants des malformations hépatiques comprennent :

  • Jaunisse:

    Peau jaunissante et les yeux sont un signe classique d'une maladie du foie. Cela se produit lorsque le foie ne peut pas traiter la bilirubine, un déchet normalement excrété dans la bile.
  • Douleur abdominale:

    Une douleur ou une gêne dans l'abdomen supérieur droit peut indiquer une maladie du foie. Cela peut être dû à une inflammation, à des cicatrices ou à une hypertrophie du foie.
  • Fatigue:

    Se sentir fatigué ou faible tout le temps est un symptôme courant de la maladie du foie. Cela peut être dû à la capacité réduite du foie à stocker et à libérer de l'énergie.
  • Perte d'appétit:

    C'est un signe courant de maladie du foie. Cela pourrait être lié à la capacité réduite du foie à produire de la bile, qui aide à la digestion des graisses.
  • Nausée et vomissements:

    Les nausées et les vomissements sont également des symptômes d'une maladie du foie, principalement si le foie ne peut pas traiter efficacement les toxines.
  • Gonflement:

    Un gonflement des jambes, des chevilles ou des pieds peut survenir en raison d'une maladie du foie. Cela est dû à la capacité réduite du foie à produire de l'albumine. Cette protéine aide à réguler l'équilibre hydrique dans le corps.
  • Confusion mentale:

    Une confusion mentale ou des oublis peuvent survenir dans les cas de maladie hépatique avancée en raison de l'accumulation de toxines dans le cerveau.

Il est important de noter que certaines maladies du foie, telles que la stéatose hépatique, peuvent ne présenter aucun symptôme aux premiers stades. Des tests réguliers de la fonction hépatique peuvent aider à détecter une maladie du foie tôt avant que les symptômes ne se développent.


Fonctions et importance du foie

Notre foie est le plus grand organe interne du corps, situé dans la partie supérieure droite de l'abdomen, juste en dessous du diaphragme. Il remplit plusieurs fonctions essentielles pour maintenir la santé et le bien-être en général. L'une des principales fonctions du foie est de filtrer et de détoxifier le sang. Il élimine les toxines nocives, les médicaments et autres impuretés du sang, les empêchant d'atteindre d'autres organes et tissus.

Le foie produit également de la bile, une substance chimique qui facilite la digestion. La bile est stockée dans la vésicule biliaire et évacuée dans l'intestin grêle pour décomposer les lipides et absorber les vitamines liposolubles. De plus, le foie métabolise les glucides, les protéines et les graisses. En conséquence, il aide à réguler la glycémie en stockant l'excès de glucose sous forme de glycogène et en le libérant lorsque le corps a besoin d'énergie. Le foie produit également des protéines spécifiques nécessaires à la coagulation du sang, à la fonction immunitaire et au transport des nutriments et des hormones.

Le foie joue un rôle vital dans le maintien de la santé et du bien-être en général. Il remplit de nombreuses fonctions critiques essentielles au bon fonctionnement de l'organisme. Lorsque le foie ne fonctionne pas correctement, cela peut entraîner divers problèmes de santé, notamment une maladie du foie, une hépatite, une cirrhose et un cancer du foie. Par conséquent, prendre soin du foie est essentiel en évitant une consommation excessive d'alcool, en maintenant une alimentation saine et en évitant l'exposition à des toxines et des produits chimiques nocifs. Des examens médicaux réguliers peuvent également aider à la détection précoce des troubles hépatiques et à leur progression vers des maladies plus graves.


Raisons des malformations hépatiques

Voici quelques raisons courantes de malformations hépatiques :

  • L'abus d'alcool:

    Une consommation excessive d'alcool sur une période prolongée peut endommager le foie et entraîner une maladie du foie.
  • Infections virales:

    Virus de l'hépatite, comme les hépatites B et C, peuvent provoquer une inflammation et des lésions du foie.
  • Maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) :

    Il s'agit d'une condition dans laquelle un excès de graisse se développe dans le foie, provoquant une inflammation et des cicatrices.
  • Maladies auto-immunes :

    Certaines maladies auto-immunes, telles que l'hépatite auto-immune et la cirrhose biliaire primitive, peuvent endommager le foie.
  • La génétique:

    Certains troubles génétiques, tels que l'hémochromatose et la maladie de Wilson, peuvent causer des dommages au foie.
  • Médicaments:

    Certains médicaments, comme acétaminophène (Tylenol), peut provoquer des lésions hépatiques en cas de prise excessive.
  • Toxines:

    L'exposition à certaines toxines, comme celles que l'on trouve dans les aliments et l'eau contaminés, peut endommager le foie.
  • Obésité:

    L'obésité et le surpoids peuvent augmenter le risque de développer stéatose hépatique non alcoolique.
  • Une mauvaise alimentation:

    Une alimentation riche en sucre et en graisses saturées peut contribuer au développement d'une maladie du foie.
  • Cancer:

    Le foie et d'autres types de cancer qui se propagent au foie peuvent causer des lésions et des maladies du foie.
  • Autres conditions médicales :

    Le diabète et l'excès de cholestérol, par exemple, peuvent augmenter le risque de maladie du foie.

Traitements disponibles

Plusieurs traitements sont disponibles pour les patients transplantés hépatiques afin d'améliorer le succès de la procédure et de gérer les complications potentielles.

  • Thérapie immunosuppressive :

    Après une transplantation hépatique, les patients reçoivent des médicaments pour supprimer leur système immunitaire, ce qui aide à prévenir le rejet du nouveau foie. Ces médicaments sont généralement poursuivis pour le reste de la vie du patient.
  • Antibiotiques et médicaments antiviraux :

    Les patients peuvent se voir prescrire des antibiotiques et des médicaments antiviraux pour prévenir et traiter les infections pouvant survenir après la greffe.
  • Soutien nutritionnel :

    Les patients peuvent avoir besoin d'un soutien nutritionnel, tel que des liquides intraveineux, pour les aider à se remettre de la chirurgie et à rester en bonne santé.
  • Changements de style de vie:

    Il peut être conseillé aux patients de cesser de fumer, de réduire leur consommation d'alcool, de modifier leur mode de vie et de suivre une alimentation saine et un programme d'exercices pour soutenir la santé de leur foie et prévenir les complications.
  • Accompagnement psychologique :

    La transplantation hépatique peut être une expérience stressante. Les patients peuvent bénéficier de conseils ou d'un autre soutien psychologique pour les aider à faire face à la procédure et à ses conséquences.
  • Prise en charge des complications :

    Les patients peuvent présenter des complications après une transplantation hépatique, telles que des caillots sanguins, des infections et un rejet d'organe. Le traitement de ces complications dépendra de la situation et peut inclure des médicaments, des interventions chirurgicales supplémentaires ou d'autres interventions.

Tests de diagnostic

Avant la chirurgie, divers tests de diagnostic doivent être effectués pour s'assurer que le patient est un bon candidat pour la procédure et pour évaluer l'état du foie. Les épreuves sont les suivantes :

  • Tests de la fonction hépatique (LFT) :

    Ces tests mesurent les niveaux de diverses enzymes et protéines produites par le foie. Des niveaux anormaux de ces substances peuvent indiquer des dommages ou un dysfonctionnement du foie.
  • Tests d'imagerie:

    Des tests d'imagerie tels que la tomodensitométrie, l'échographie et l'IRM sont utilisés pour évaluer la taille, la forme et l'état du foie. Ces tests peuvent également aider à détecter toute tumeur ou autre anomalie du foie.
  • Test viral :

    Des tests sanguins permettent de dépister les infections virales qui pourraient endommager le foie et compliquer la procédure de transplantation, comme les hépatites B et C.
  • Évaluation cardiaque :

    Les patients subissant une transplantation hépatique doivent subir une évaluation cardiaque approfondie pour évaluer leur santé cardiovasculaire et identifier toute condition pouvant présenter un risque pendant la chirurgie.
  • Tests de la fonction pulmonaire :

    Ces tests évaluent la fonction pulmonaire et aident à identifier toute affection respiratoire préexistante susceptible d'affecter la capacité du patient à se rétablir après une intervention chirurgicale.
  • Groupage sanguin et compatibilité croisée :

    Avant la greffe, le groupe sanguin et la compatibilité croisée sont effectués pour s'assurer que le foie du donneur est compatible avec le groupe sanguin du receveur.
  • Évaluation psychologique :

    Les patients doivent subir une évaluation psychologique pour évaluer leur santé mentale et leur capacité à faire face au stress du processus de transplantation.
  • Autres tests:

    Des tests supplémentaires peuvent être effectués pour évaluer l'état de santé général du patient et identifier toute condition susceptible de compliquer le processus de transplantation.
Trouvez nos spécialistes
Réservez Docteur Rendez-vous
Prendre rendez-vous gratuit
Ce qui est app Forfaits Santé Demandez un rendez-vous dès maintenant. Deuxième opinion